Le premier pas vers la prise de conscience

Ă€ première vue, je n’aurais jamais pensĂ© offrir une gamme de peinture naturelle, mais il semblerait  que dès qu’une cause vous touche personnellement vous en faites très rapidement un combat personnel.

Ma sĹ“ur jumelle a Ă©tĂ© transportĂ©e aux urgences pour des troubles respiratoires. En cause : la peinture utilisĂ©e pour repeindre les murs de notre appartement.   

Une frustration, synonyme de nouveau départ

Pour nous, ils n’étaient plus question d’utiliser des peintures toxiques, polluantes et allergisantes. Nous nous sommes donc mis Ă  chercher des peintures sans solvants, sans mĂ©taux lourds, sans phtalates, sans methylisothiazolinone, bref sans toxines.

On a cru – naĂŻvement – que cette recherche serait facile. Mais non. Et si nous en trouvions enfin une, le prix Ă©tait malheureusement trop Ă©levĂ©. ConsternĂ©s par la situation, nous avons dĂ©cidĂ© d'agir, CONSCIENT est nĂ©.